Fédération Française des Audioguides Historiques

Forteresse royale de Chinon

Visite avec Audioguide


Cet audioguide est en cours de validation

Application Android sur Google Play Application iOS sur App Store


 Forteresse royale de Chinon
Les Anglais s’emparent de Paris en 1419, forçant le dauphin Charles (futur Charles VII) à s’exiler à Bourges. Par le traité de Troyes, signé en mai 1420, les parents de Charles VII, sous influence anglo-bourguignonne, déshéritent leur fils au profit d’Henri V d'Angleterre, qui revendique l’héritage Plantagenêt.

Profitant de la lutte sans merci que se livrent Armagnacs et Bourguignons, les Anglais, menés par Henri V, s'enhardissent. Ils ont tôt fait de remporter des victoires décisives, notamment à Azincourt (le 25 octobre 1415). S'ensuit un traité humiliant dans lequel Charles VI reconnaît Henri V comme son successeur, au détriment de son propre fils, le Dauphin Charles.

Le Dauphin n’accepte pas ce traité et se fait proclamer roi de France sans avoir pu être sacré à Reims, située en terre anglo-bourguignonne. Son royaume, le royaume de Bourges, correspond approximativement à la France du sud de la Loire. Il y mène une vie itinérante entre ses différents châteaux : Chinon, Tours, Loches et Amboise. Chinon fait alors office de résidence estivale. Après avoir célébré son mariage avec Marie d’Anjou à Bourges en 1422, la cour de Charles VII s’installe au château de Chinon en 1427. La princesse Radegonde, fille aînée du roi, y naît en août 142810.. C'est dans ce contexte que la Pucelle entre en scène, pour lui assurer sa légitimité et le convaincre de se faire sacrer à Reims.

Elle arrive à Chinon le 23 février 1429 au terme d’une chevauchée de quelque 470 kilomètres, effectuée en onze jours : une véritable prouesse pour l’époque. Cette rencontre célèbre est généralement décrite comme une scène mythique et miraculeuse, la Reconnaissance. Il n’en est rien, car il y eut, non pas une, mais deux entrevues à Chinon11. La première se déroule le 25 février 1429, deux jours après son arrivée. Elle est menée jusqu’à la chambre du roi où celui-ci la reçoit en petit comité. Au château, elle est logée dans le donjon du Coudray. Sa virginité est vérifiée par une assemblée de femmes présidée par la reine de Sicile, Yolande d'Aragon, puis Charles VII l’envoie à Poitiers pour que ses conseillers et docteurs en théologie puissent juger de sa bonne foi12.

À son retour, Jeanne est à nouveau reçue par le roi dans sa chambre, entre le 27 mars et le 5 avril 1429. Cette seconde audience dite « du signe », prend l’aspect officiel et public que l’on attribue généralement à la première. Elle marque la fin de l’enquête de Poitiers et tient lieu de présentation officielle de Jeanne. Jeanne apporte alors au roi une couronne en or qui était le signe matériel de sa promesse de mener le roi au sacre, puis elle se retire dans la chapelle voisine.

Cet épisode qui s'est déroulé dans l'enceinte de la forteresse marque un tournant décisif pour la guerre de Cent Ans. Grâce à l'élection divine de Jeanne, réelle ou fabriquée de toutes pièces, le prince parvient à rassembler ses partisans derrière son étendard afin qu'ils reprennent confiance. Par la suite, c’est principalement la reine Marie d’Anjou qui vivra au château de Chinon entourée de sa cour.

Audioguides dans les environs



Retrouver l'audioguide - Forteresse royale de Chinon - dans les circuits touristiques ci-dessous :

Circuit touristique les châteaux de la Loire

Groupe FFAGH

France - Centre-Val de Loire - Indre-et-Loire - Chinon

Page vue 1348

Forteresse royale de Chinon visite guidée, durée visite Forteresse royale de Chinon, temps de visite Forteresse royale de Chinon, Forteresse royale de Chinon visite guidée gratuite, Forteresse royale de Chinon visite guidée gratuite, visite guidée Forteresse royale de Chinon avec un guide conferencier ,

Forteresse royale de Chinon horaires