Fédération Française des Audioguides Historiques

Palais des papes

Audioguide Historique


Play

Audioguide Gratuit

The Popes' Palace    Palast der Päpste    Paleis van de pausen    Palazzo dei Papi    Palacio de los Papas    Папский дворец    教皇宫殿
Application Android sur Google Play Application iOS sur App Store
Horaires

 Palais des papes

Les papes en Avignon

CLÉMENT V

LE PAPE MAUDIT
1305 - 1314

La violente querelle qui opposa, au début du siècle, le roi de France Philippe IV le Bel au Pape Boniface VIII entraîna en 1305 l'élection au trône de Saint Pierre d'un prélat français, Bertrand de Got, archevêque de Bordeaux, qui prit le nom de Clément V. Différentes raisons, dont l'affaire des Templiers, l'amenèrent en 1309 à Avignon. « Pape Clément !… Chevalier Guillaume !… Roi Philippe !… Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste jugement ! Maudits ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races ! » Le 19 mars 1314, du haut de son bûcher en flammes, Jacques de Molay, dernier grand maître de l’ordre du Temple, jette l’anathème sur ses juges et bourreaux, Clément V et Philippe IV le Bel. La malédiction du grand-maître allait s'avérer exact : Clément V meurt le 20 avril 1314 d'étouffement. Philippe le Bel décède dans la nuit du 26 au 27 novembre 1314 d'un ictus cérébral ; ses trois fils mourront dans les 12 années à venir, sans laisser de descendance mâle, mettant ainsi fin à la lignée des Capétiens directs.

JEAN XXII

PREMIER PAPE BÂTISSEUR
1316-1334

Il investit la demeure épiscopale, qui jouxte la cathédrale et la transforme en résidence pontificale. A proximité, il fait ériger une salle d’audience dont les vestiges dans la cour d’honneur sont les seuls témoins. Le palais des papes, actuel, est principalement l’œuvre des deux pontifes qui succèdent à Jean XII : Benoit XII et Clément VI. Ils vont édifier le plus grand palais gothique en près de vingt ans.

BENOÎT XII

REFUS DU NEPOTISME
1334 - 1342

Porté par une carrière ecclésiastique brillante, Jaques Fournier accède au pontificat sous le nom de Benoit XII dans un climat relativement apaisé. Les débuts de la Guerre de Cent Ans conjugués au discours persuasif de ses cardinaux, l’incitent à demeurer à Avignon. Il poursuit la réorganisation de la cour pontificale engagée par Jean XXII et accroît les revenus de l’Eglise. Grâce à cette manne financière, il fait ériger, par Pierre Poisson, un palais pontifical richement décoré et plus adapté aux besoins du gouvernement centralisé de l’Eglise.

CLÉMENT VI

LE MAGNIFIQUE
1342 - 1352

Pierre Roger homme d’exception, reconnu pour ses qualités intellectuelles, son éloquence, son sens de la diplomatie et sa culture théologique est élu à l’unanimité sous le nom de Clément VI. Grand seigneur, homme d’Etat, amateur d’art, ses largesses le distinguent de ses prédécesseurs dont il dit qu’ils « n’ont pas su être pape ». Après un couronnement fastueux, un gigantesque banquet est servi à plus de cinq mille convives, en présence des princes de sang, ce grand mécène fait d’Avignon un creuset culturel et un foyer d’échanges européens. Il embellit le palais de Benoit XII et l’agrandit par l’adjonction de l’opus novum (palais neuf). En 1348, afin d’être définitivement maître des lieux, il achète la ville à la Reine Jeanne de Naples, comtesse de Provence.

INNOCENT VI

REFORMATEUR PAR LE BÛCHER
1352 - 1362

Etienne Aubert, éminent juriste, va fortement affaiblir le trésor par ses activités de diplomate et de bâtisseur.C'est un grand réformateur mais souvent brutal : il rappelle les ordres religieux à l'observation de leurs règles, brise les résistances en recourant à la force, emprisonne et condamne au bûcher pour venir à bout des fidèles. Il affecte d’importantes sommes à des guerres infructueuses en Italie et à la construction de nouveaux remparts autour d’Avignon pour protéger la ville des routiers de la guerre de cent ans. Il renforce la défense et la solidité de son palais et facilite les circulations dans l’édifice. On lui doit enfin la Chartreuse de Villeneuve construite à l‘emplacement de son ancien palais cardinalice. Il y est inhumé dans un splendide tombeau.

URBAIN V

LE BIENHEUREUX
1362 - 1370

Guillaume Grimoard se distingue par sa modestie qui l’incite à limiter les excès de la curie. Il consacre son temps à la prière et manifeste une certaine défiance à l’égard de ses cardinaux. C’est d’ailleurs contre leur avis qu’en avril 1367, il retourne à Rome. Il y demeure cependant menacé par les troubles politiques. En 1370, la reprise des hostilités entre la France et l’Angleterre, le convainc de regagner Avignon où il meurt peu après son retour. Dans les jardins du palais, subsistent les vestiges de la Roma, galerie d’apparat qu’il avait fait construire.

GRÉGOIRE XI

LE DERNIER PAPE FRANCAIS
1370 - 1378

Pierre Roger de Beaufort est le neveu du pape Clément VI. Cultivé et habile diplomate, il redonne toute leur importance aux cardinaux en nommant de nombreux membres de sa famille. Il retourne à Rome au début de l’année 1377. Son règne y est complexe et de courte durée. A sa mort s’ouvre une grave crise de succession qui donne naissance au grand schisme d’occident.

Audioguides dans les environs





France - Provence-Alpes-Côte d'Azur - Vaucluse - Avignon

Page vue 1436